Rive de Gier

Ciné Chaplin

LES RENCONTRES DU JEUDI avec le conseil culturel

Les Rencontres du Jeudi

 

 


 

 

Jeudi 26 avril à 19h30

Film tourné sur le site du centre de Gravenand à Genilac

La projection sera suivie d’un débat : Addiction, le dur combat vers la liberté.

En présence de représentants de l’ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et addictologie), ainsi que de nombreux professionnels.

 

Fete est finieLA FÊTE EST FINIE

Drame français réalisé par Marie Garel-Weiss avec Zita Hanrot, Clémence Boisnard – 1h33

La fête est finie, c’est l’histoire d’une renaissance, celle de Céleste et Sihem. Arrivées le même jour dans un centre de désintoxication, elles vont sceller une amitié indestructible. Celle-ci sera autant une force qu’un obstacle lorsque, virées du centre, elles se retrouvent livrées à elles-mêmes, à l’épreuve du monde réel et de ses tentations. Le vrai combat commence alors, celui de l’abstinence et de la liberté, celui vers la vie.

Voir la bande annonce

 


Jeudi 22 mars à 19h

 

Soirée de la tolérance en partenariat avec l’Imprimerie

 

Human FlowHUMAN FLOW (VF)

Chine – Documentaire réalisé par Ai Weiwei – 2h20

Plus de 65 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays pour fuir la famine, les bouleversements climatiques et la guerre : il s’agit du plus important flux migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Réalisé par l’artiste de renommée internationale Ai Weiwei, HUMAN FLOW aborde l’ampleur catastrophique de la crise des migrants et ses terribles répercussions humanitaires.
Tourné sur une année dans 23 pays, le documentaire s’attache à plusieurs trajectoires d’hommes et de femmes en souffrance partout dans le monde – de l’Afghanistan au Bangladesh, de la France à la Grèce, de l’Allemagne à l’Irak, d’Israël à l’Italie, du Kenya au Mexique en passant par la Turquie. HUMAN FLOW recueille les témoignages des migrants qui racontent leur quête désespérée de justice et de sécurité. Ils nous parlent des camps de réfugiés surpeuplés, de leurs périples en mer à très haut risque, des frontières hérissées de barbelés, de leur sentiment de détresse et de désenchantement, mais aussi de leur courage, de leur résilience et de leur volonté d’intégration. Ils évoquent la vie qu’ils ont dû abandonner et l’incertitude absolue d’un avenir meilleur.
HUMAN FLOW arrive sur nos écrans au moment même où l’humanité a plus que jamais besoin de tolérance, de compassion et de confiance en l’autre. Il témoigne de la force spirituelle de l’homme et nous interroge sur l’une des questions essentielles à notre époque : la société mondialisée parviendra-t-elle à s’extraire de la peur, de l’isolement et du repli sur soi ? Saura-t-elle se tourner vers l’ouverture aux autres, la liberté et le respect des droits de l’homme

Voir la bande annonce

 

Tarif :

  • Film + spectacle (le vendredi 30 mars à L’IMPRIMERIE) = 12€juste le film = tarifs habituels du ciné
  • Film seul = tarifs habituels du ciné

 

 


 

 

Jeudi 22 février à 20h00

Deux jours avant le match retour du derby OL-ASSE, la projection de ce documentaire passionnant devrait susciter le débat !

FRÈRES ENNEMIS

Documentaire français réalisé par Grégory Gomez et Alexis Magand – 1h13

 » Frères ennemis  » est un road trip entre Saint-Etienne et Lyon une semaine avant le fameux match de foot les opposant. Un portrait du territoire et de ses habitants par un prisme différent, la rencontre des supporters aussi éclectiques que passionnés de deux équipes mythiques.Un affrontement nécessaire aux habitants des deux camps qui leur permet de revendiquer leur identité.

Le football phénomène social, miroir de notre société? Se questionner sur le besoin de sentiment d’appartenance à une communauté. Pourquoi est-il aussi présent chez l’être humain ?

C’est un portrait savoureux d’une grande région du football à travers une guerre loufoque et interminable entre deux frères ennemis.

 

Voir la bande annonce

 

(tarif à 4€ sur présentation de sa licence de foot)

Suivi d’un échange sur le thème : Une rivalité uniquement sportive ? En présence des deux réalisateurs.

 

 


 

Jeudi 18 janvier à 19h30

Soirée sur le thème : Le marxisme, toujours vivant ?

Karl MarxLE JEUNE KARL MARX (VO)

Biopic allemand réalisé par Raoul Peck avec August Diehl – 1h58

1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s’organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage. Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand.

Voir la bande annonce

suivi d’un échange avec Christophe Faverjon, professeur d’économie ; et de représentants du Mouvement des Jeunesses Communistes.

 


Jeudi 14 décembre à 19h30

Soirée sur le thème : Prisons pour mineurs (es)

DES RÊVES SANS ÉTOILE (VO)

Documentaire iranien réalisé par Mehrdad Oskouei – 1h16

À Téhéran, dans un centre de détention et de réhabilitation pour mineurs, des adolescentes détenues pour crimes et délits, voient leur vie s’écouler ou gré des rires, des chants et de la mélancolie. L’ennui de leur vie et la peur de ce qui les attend dehors, rythment leur quotidien. Le cinéaste Mehrdad Oskouei, filme avec une grande proximité et beaucoup d’empathie, l’atmosphère et l’humeur de ces jeunes filles désabusées.

Voir la bande annonce

Une discussion suivra sur la réalité du milieu carcéral en présence de professionnels de l’établissement pénitentiaire pour mineurs de Meyzieu


Jeudi 19 octobre à 19h30

 

débat en présence du réalisateur

JE DEVRAIS ÊTRE MORTE

Documentaire français réalisé par Jean-Louis Gonterre – 52min

Pascale raconte sa lutte alternative contre le cancer. J’ ai rencontré Pascale Paulin pour la première fois en février 2015. Je voulais faire un documentaire sur les résultats d’un jeûne prolongé, une connaissance commune nous a mis en relation. De février 2015 à novembre 2016, j’ ai effectué quinze interviews. Pascale raconte avec talent et enthousiasme la maladie, la douleur, l‘ espoir de guérir, l’ alimentation, le jeûne. En tant que chercheur au CNRS elle avait une facilité pour l’ analyse, son propos est intelligent, facile à comprendre. Entre questions et éclats de rire, ce film est rempli d’ une grande émotion, pose des questions sur le sens de la vie, sur la mort, il délivre une belle énergie positive qui va à l’ encontre de bien des idées reçues.